La journée de l’Alyah de France bouleverse le lycée Yemin Orde Israël

La semaine dernière les couleurs de l’Alyah de France ont éclairé le campus du lycée Yemin Orde Israël.

La semaine dernière les couleurs de l’Alyah de France ont éclairé le campus du lycée Yemin Orde Israël. Quatre jours où l’azur de l’étoile de David du drapeau israélien s’est teintée de bleu, de blanc et de rouge. Où la culture du Tahless, du concret et du résultat brut s’est parée de luxe et de raffinement. Où le falafel a pris un goût de plat gastronomique.

Quatre jours pendant lesquels les lycéens francophones de Yemin Orde et leur culture d’origine ont été mis à l’honneur par un campus international habitué à vibrer au rythme des identités qui le composent. Cette fois, les élèves israéliens, américains, brésiliens, russes ou éthiopiens ont reçu un aperçu de ce qui fait le sel de la culture française, et de l’identité de leurs camarades juifs francophones tentés par l’aventure sioniste. Cocorico !

L’Alyah de France fait la fine bouche

A propos de sel, les quatre jours tricolores ont débuté par un atelier culinaire dédié à la gastronomie française. Un Master Chef à la sauce Bocuse au cours duquel les lycéens du campus ont éveillé leurs papilles ébahies aux goûts inimitables de la grande cuisine française ainsi qu’aux saveurs familiales de la tradition juive séfarade. Enthousiastes, ils se sont exercés ensemble aux techniques élaborées des pionniers de la gastronomie.

Un succulent melting pot qui, outre le plaisir d’offrir aux palais des saveurs nouvelles, a renforcé les liens entre participants autour du dévoilement de cette part d’intime et d’une collaboration rafraîchissante et constructive. L’atelier s’est conclu jeudi soir par un festin partagé par les chefs en herbe, entre dégustation et éclats de rire.

En savoir plus sur le lycée Yemin Orde Israël

L’Alyah de France des ados en Israël

La thématique de l’Alyah de France était abordée sous le prisme de l’éducation lors du chabat suivant. Les lycéens francophones ont passé ce chabat plein de sens en compagnie de Bernard Zanzouri, un éducateur franco israélien à l’expertise reconnue sur les questions de l’intégration et de l’épanouissement des adolescents francophones en Israël. Après deux conférences, trois ateliers thématiques et une ribambelle de questions traitées dans la bonne humeur, nos lycéens étaient convaincus d’avoir ajouté quelques clés à leur trousseau d’intégration en Israël.


Télécharger la brochure Yemin Orde Israël

    [cf7sr-simple-recaptcha]

    Un dimanche à la française pour tous les lycéens du campus

    Pour les élèves francophones, le Dimanche démarrait à la française avec un copieux p’tit dej composé de spécialités issues de la capitale du pain au chocolat et s’achevait … à la française, pour tous les élèves du campus.

    Cette fois, tous les lycéens de Yemin Orde Israël étaient conviés à se délecter des plats bleu blanc rouge mijotés par le chef cuistot du campus. Un nouveau moment de partage et de convivialité made in France.

    L’Alyah de France se donne en spectacle

    Le clou de ce week end d’animations centré sur l’alyah de France ? Un spectacle concocté par les lycéens de la team francophone, joué devant les 480 élèves du campus – intégralement en hébreu s’il vous plait ! – sur les péripéties uniques du lycéen français réalisant son alyah de France au coeur d’un internat en Israël.

    Après ce week end « Tsarfati » les lycéens francophones ont montré – mais en était il besoin ? – qu’ils étaient des rouages essentiels de notre campus scolaire et demain, de la société israélienne.

    Pour obtenir des infos sur les inscriptions 2022/23 contactez nous !

    Leave a Comment